• Thésée et Cercyon

                 

     

    Dans la suite de son voyage à proximité d’Éleusis, Thésée rencontre Cercyon l’Arcadien, qui serait selon les sources le fils de Branchos et de la nymphe Argiopé (Apollodre), ou de Poséidon (Pausanias) ou d'Héphaïstos (Hygin). Quoi qu'il en soit, Cercyon avait pour habitude de proposer aux personnes qu’il croisait une épreuve de lutte, comme celles auxquelles on pouvait assister dans les Jeux olympiques, et il promettait un lot à ceux qui réussiraient à le battre. Il désirait exhiber sa force en se battant avec différents adversaires, mais au lieu de les libérer après leur défaite, il les étranglait sans scrupules. La succession de combats victorieux indique assez sa force exceptionnelle.

    Thésée accepta le duel et saisit son adversaire aux genoux, le souleva et fracassa sa tête contre le sol. Comme dans l'histoire de Sinis, une version raconte qu'Alopé, la fille de Cercyon, tomba folle amoureuse de Thésée et que de cet amour naquit Hippotus. Ces deux histoires insistent sur le charme ravageur du jeune homme, qui entamait alors une très longue série de conquêtes amoureuses.

    Cet épisode permet donc, comme dans le cas d’Héraklès, d'insister sur les qualités du futur roi d'Athènes et de montrer sa légitimité à monter sur le trône. Sa beauté, sa force et son intelligence lui donnent la carrure d’un véritable héros, prêt à assumer le poids d’une cité et de faire prospérer cette dernière.

     

     

    Pseudo-Apollodore, Epitome, I, 1, 3 (IIe s. apr. JC)

    L'Epitome du Vatican étant un résumé de la Bibliothèque d'Apollodore, il ne s'attarde pas sur le cinquième travail de Thésée.

     

    πέμπτον ἔκτεινεν ἐν Ἐλευσῖνι Κερκυόνα τὸν Βράγχου καὶ Ἀργιόπης νύμφης. οὗτος ἠνάγκαζε τοὺς παριόντας παλαίειν καὶ παλαίων ἀνῄρει: Θησεὺς δὲ αὐτὸν μετέωρον ἀράμενος ἔρραξεν εἰς γῆν.

    Son cinquième exploit eut lieu à Éleusis où il tua Cercyon, le fils de Branchos et de la Nymphe Argiopé. Cercyon obligeait tous les passants à le défier à la lutte, et il les tuait immanquablement : mais Thésée réussit à le soulever et à le fracasser contre terre.

     

     

     

     

     

    Thésée et Cercyon
    Kylix attique à figures rouges
    475-425 av. JC
    Musée archéologique de Ferrare

     

     

     

     

     

     

    Sur le bord extérieur d'une kylix qui reprend le motif fréquent des travaux de Thésée, on assiste ici au point culminant de la lutte entre le héros et Cercyon.

    Thésée a pris le dessus sur ce combat : il soulève son adversaire et ce dernier essaye en vain d'échapper à l'étreinte fatale du héros. L’issue du combat semble écrite.

     

     

    Thésée et Cercyon
    Bord extérieur de la coupe d'Aeson
    Kylix attique à figures rouges
    v. 430 av.JC
    Musée archéologique national de Madrid

     

     

     


    Yann A., 206