• Sidon

    Carte de Phénicie

    Sidon, située au nord de Tyr, aurait été fondée par le petit fils de Noé et fils de Canaan Tsidone. Cette ville fut la capitale du royaume cananéen  au XV siècle sous la domination égyptienne, lui assurant la prépondérance commerciale sur Tyr et Byblos. Cependant elle sera détruite lors de l'invasion par les peuples de la mer. Sidon ne peut se développer de nouveau puisqu'elle sera conquise par les Philistins vers 1200.  

     

    Plus tard, vers 677, alors que la Phénicie est tributaire des Assyriens, les Sidoniens se révolteront,  ce qui conduira à la destruction de la ville. Elle sera reconstruite par les Babyloniens puis prise par Cyrus vers 540. Sidon deviendra résidence du cinquième Satrape et le roi de Sidon sera traditionnellement vice-amiral de la marine perse (soit le deuxième plus haut poste), en effet Sidon dispose de grands chantiers navals . Sidon jouera donc un grand rôle dans les guerres médiques. Avec la victoire grecque, Sidon orientera son commerce vers la Grèce. Cette distanciation avec les Perses conduira le roi Tennès à se révolter contre l'empereur, entraînant la destruction de la ville. Ce fut donc avec joie que les Sidoniens se rallièrent à Alexandre en 333. Sidon apporta ainsi une aide navale aux grecs lors du siège de Tyr et reçut en récompense une partie du plateau de la Bekaa et de l'Anti-Liban. Cette alliance avec les Grecs précipita l'hellénisation de la ville qui perdit très vite toute culture phénicienne.