• Maîtres et disciples dans la saga de Star Wars

     

    Dans Le Nom de la Rose, un film de J.J Annaud sorti sur les écrans en 1986, Guillaume de Baskerville est le maître d'Adso de Melk, qui est son disciple : son père l'a confié à Guillaume pour qu'il fasse son éducation et lui apprenne tout ce qu'il sait. Comme Sherlock Holmes et le docteur Watson, ils sont réunis et complémentaires pour élucider le mystère qui se déroule dans l'abbaye. Mais ils sont aussi très fusionnels, amis, presque comme père et fils.

    On retrouve des couples de ce genre dans les trois premiers épisodes (I, II et III) de la saga de George Lucas,  Starwars, sortis de 1999 à 2005. Dans le premier épisode, Qui-Gon Jinn a pour disciple Obi-Wan Kenobi, qui dans les deuxième et troisième épisode devient maître à son tour d'Anakin Skywalker. Chacun des maîtres enseigne à son disciple (padawan) à combattre selon les codes éthiques des jedi. Leurs relations sont proches : ils passent tout leur temps ensemble pour se transmettre ce qu'ils savent.

    Nous constatons donc que les relations des protagonistes dans les deux histoires obéissent au départ à un schéma commun, mais avec des développements différents, que nous allons synthétiser en images.

     

    1/ Résumés des films

    Star Wars I - La menace fantôme

    Le maître Jedi Qui-Gon Jinn et son jeune disciple, Obi-Wan Kenobi, viennent en aide à la très sage reine Amidala, dont la petite planète Naboo est occupée par les droïdes de la Fédération, des forces maléfiques. Contraints de faire une escale sur l'astéroïde aride Tatooine, Qui-Gon Jinn, Obi-Wan Kenobi et Amidala rencontrent le petit Anakin Skywalker, un esclave habité par la force. Qui-Gon veut en faire un Jedi.

    Maître : Jedi Qui-Gon Jinn
    Disciple : Obi-Wan Kenobi

     

    Star Wars II - L'attaque des clônes

    Alors qu'elle tente de maintenir la paix dans une République en crise, Padmé Amidala, l'ancienne reine de la planète Naboo, échappe de justesse à une tentative d'assassinat. Le jeune padawan Anakin Skywalker est immédiatement chargé de sa protection. Son maître, le chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi, part quant à lui à la recherche des criminels. Il découvre bientôt une impressionnante armée de clones.

    Disciple : Obi-Wan Kenobi
    Disciple : Anakin Skywalker

     

    Star Wars III - La revanche des Sith

    La guerre entre les séparatistes et la République fait rage. Le chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi et son disciple Anakin Skywalker parviennent à délivrer le chancelier Palpatine des geôles de l'infâme général Grievous. De retour de mission, Anakin, de plus en plus attiré par le côté obscur de la Force, se retrouve au centre du conflit qui oppose les membres du Conseil Jedi à Palpatine. Ce dernier lui promet de sauver Padmé d'une mort certaine.

    Disciple : Obi-Wan Kenobi
    Disciple : Anakin Skywalker

     

     

    2/ Des relations semblables au départ

     

     

    La relation de départ est assez semblable à celle d'un fils avec un père de substitution, le véritable père étant absent, quelle qu'en soit la raison.

     Adso, Obi Wan et Anakin ont tous des maîtres qui leur transmettent ce qu'ils doivent savoir, dans le domaine de la religion et de la science pour le couple Adso/Guillaume et dans celui de la chevalerie et de la diplomatie pour les couples de Jedi.

     

     

    Maîtres et disciples portent d'ailleurs la même tenue (le même uniforme) : la bure des moines pour Aso et Guillaume, et une tenue inspirée des samouraï japonais, pour les Jedi.

     

     

    3/ Une évolution et un dénouement différents

    Dans les deux cas, l'élément perturbateur vient de ce que les jeunes disciples tombent amoureux d'une jeune fille, ce qui va bouleverser leur vie.

     

     

    Ils vont tous les deux devoir faire un choix.

     

     

    Adso et Anakin prennent des chemins différents. Adso, au lieu d'abandonner l'Eglise et de rester avec la paysanne, ce qui ne serait pas un choix très raisonnable, décide de suivre son maître : il sera religieux et profitera de tous les sages conseils qu'il a reçus de lui.

     

     

    Anakin au contraire choisit le chemin de l'amour et sombre dans le mal : c'est le chemin de l'enfer. A cause de ce choix, Anakin va se battre avec Obi-Wan car celui-ci n'a pas voulu aller du côté obscur de la Force avec lui.

     

     

    Obi-Wan lui coupera les deux jambes puis Anakin sera brûlé par la lave. C'est ainsi qu'Anakin deviendra Dark-Vador.

     

     

     

    Nous voyons que ces deux couples de personnages présentent au fond le même type de relation symbolique entre un père et son fils. Mais tandis que l'un, Adso, suit la voie de la raison et résout son dilemme en renonçant à son amour et en suivant son maître - parce que de toute façon la société ne lui offre véritablement aucune autre perspective, l'autre, Anakin, suit sa passion et se retourne contre son maître, qui représente alors pour lui un obstacle dont il doit se débarrasser.

    La saga de Starwars met précisément en scène ce genre de relations confiantes ou conflictuelles entre les pères et les fils (symboliques ou biologiques), puisque dans les trois épisodes suivants (IV, V et VI) le schéma sera repris avec une nouvelle relation de maîtres et de disciples, Obi Wan Kenobi puis maître Yoda se chargeant successivement de l'initiation du jeune Luke Skywalker, qui finira par découvrir qu'il est le fils de Dark Vador et qu'il devra à son tour effectuer un choix engageant toute son existence. Ces films ont donc une dimension initiatique, et c'est l'une des raisons de leur immense succès.

     


     Mélanie G. et Joanna G., 205