• Les attributs de Dionysos

    La naissance de Dionysos   Menu des dieux grecs   Dioysos et les pirates

     

    Dionysos est le dieu du vin, des vignes et de l'extase. Ses attributs sont la couronne de feuilles de vigne et le lynx. Il tient souvent un canthare en céramique, dans lequel il verse du vin qu'il boit par la suite. On peut aussi le reconnaître grâce à ses habits : il est vêtu d'une longue tunique, d'une cape en peau de lynx, et il porte un thyrse, un bâton surmonté d’une pomme de pin. Selon la légende, Dionysos serait traîné par des panthères sur un char ; ses attributs sont alors les fauves, le lierre et la vigne.

    *

     

    Crédit : Wikimedia Commons

     
    Dionysos parlant avec Hermès
    Amphore attique à figures noires
    550-520 av.JC
    Antikensammlung, Munich

     

     

    Ce vase est une amphore, qui permet de conserver le vin, l’huile ou encore les sauces. La scène représente un homme avec une longue barbe et vêtu d’une longue tunique, entouré de deux autres personnages. Il est mis en valeur car il est plus grand qu'eux, et placé au milieu du vase.

    Il tient dans sa main droite un canthare (κάνθαρος en grec), c'est-à-dire un vase profond à deux anses pour pouvoir boire le vin. C’est grâce à ce vase que l’on peut reconnaître le dieu Dionysos, car il est souvent représenté dans ses mains pour lui permettre de boire du vin. En regardant de plus près, on peut voir que Dionysos saisit une branche de vigne, peut-être pour récolter du raisin, fabriquer du vin et ensuite le boire. A l’arrière-plan, cette vigne fait tout le tour du vase et des grappes de raisins pendent de manière très décorative, en noir sur le fond rouge, comme les anses et le bas du vase. Le peintre a en effet utilisé la technique des figures noires, en gardant la couleur du vase telle qu’elle était, et a dessiné directement sur lui avec une peinture noire. Cela donne un effet très bien contrasté.

    Dionysos fait face au dieu messager, Hermès. On reconnaît ce dernier grâce au pétase ailé, le chapeau rond qu’il porte sur sa tête ainsi qu'aux sandales ailées pour pouvoir voler. On peux donc supposer qu’Hermès vient apporter une nouvelle à Dionysos.

    Derrière le dieu des vignes, à gauche du vase, se trouve un satyre dansant. Ce vase représente donc une fête joyeuse, car le raisin, le canthare et l’extase du satyre sont des éléments qui permettent de donner à la scène une tonalité dionysiaque, célébrant le dieu des forces vitales débridées.

     

    *

     

    Dionysos et son thiase
    Cratère-psykter à figures noires
    Dans le cercle du peintre d'Antiménès
    525-500 av.JC
    Musée du Louvre
     

    Crédit : RMN-Grand Palais

     

    Ce vase est un cratère-psykter, qui offre au peintre une large surface pour représenter la scène qu'il a choisie. Dans la partie haute du vase, on peut voir plusieurs personnages, Dionysos et le thiase.

     

    Crédit : Wikimedia Commons

     

    Tout d’abord, on distingue un dieu assis sur une chaise aux pieds en forme de sabots de cheval, qui est l’un des animaux auxquels Dionysos-Bacchus est identifié. Il est vêtu d’une longue tunique et coiffé d’une couronne de lierre qui rappelle les fêtes organisées par Dionysos. Dans le fond on aperçoit une branche de vigne qui part de sa main droite et se développe de part et d'autre en ramifications. Il tient aussi dans sa main gauche un canthare, un vase permettant de boire le vin et qui est l’un de ses attributs caractéristiques. Il le tend vers un des personnage du vase.

    Dionysos est entouré d’un thiase, un groupe de ménades, de satyres et de nymphes qui le servent lorsqu’il en a besoin. Ce sont les nymphes qui l'ont élevé quand il était poursuivi par Héra pendant sa petite enfance. C‘est ainsi grâce à elles que Dionysos a pu étendre son culte à travers l’Asie mineure ou encore la Grèce.

    Dans la partie inférieure du vase, on peut voir un homme sur un cheval, l’animal souvent associé à ce dieu mais aussi à Poséidon, car il est assimilé aux sources et à l’humidité. Or on caractérise souvent Dionysos comme le dieu à l’humidité chaude, comme celle de la végétation à la surface. Autour de ce cavalier se trouve un cortège de thiase ayant une branche à la main. On pourrait penser que ce sont des feuilles de vigne ou du blé. La scène représente sans doute une fête en l’honneur de Dionysos, comme les Grandes Dionysies ou les Lénies, ou encore d’autres fêtes à Athènes.

     

    *

     

    Crédit : BnF

     
    Dionysos et des Silènes
    Kylix attique à figures rouges
    Peintre de Brygos
    v.480 av.JC
    Cabinet des Médailles, Paris
     

     

    Ce vase est une kylix à figures rouges, un vase peu profond où l’on peut boire du vin. Son médaillon central (ou tondo) représente Dionysos.

     

    Crédit : Wikimedia Commons

     

    On peut l’identifier grâce à sa longue tunique, sa couronne de feuilles de vigne, ainsi que la branche de vigne qui se détache en rouge sur le fond noir. Dionysos penche la tête en arrière et joue de la lyre. Les instruments de musique sont caractéristiques de Dionysos-Bacchus, car ils permettent de danser pendant les fêtes du dieu, sans s’arrêter, en effectuant un mouvement de répétition pour que les danses orgiastiques se répètent tout au long du festin.

    Dionysos est accompagné de deux hommes qui portent chacun une peau de fauve sur les épaules. Or nous savons que les fauves sont des animaux associés à Dionysos, qui les considère comme des Ménades métamorphosées. Ces deux hommes tiennent dans leurs mains des clochettes qu’ils agitent tout au long de la fête, pour accompagner la danse. Ce sont des Silènes qui sont ici comme des pères adoptifs, pour servir et accompagner Dionysos à chaque moment. Les lignes de force de la composition sont en diagonale et créent un effet désordonné, qui suggère le mouvement et l'extase.

    On pourrait penser que cette scène représente une fête en l’honneur de Dionysos, au cours de laquelle le vin a permis d'atteindre une ivresse propice à la danse et à l'extase, en référence à la fonction que peut avoir le vase sur lequel cette scène est représentée.

     

    *

     

    Crédit : Wikimedia Commons

         
        Dionysos conduisant une pantère
      Mosaïque macédonienne à galets, terre cuite et plomb
      330-300 av.JC
      Trouvée dans la villa de Dionysos à Pella
       Musée archéologique de Pella (Grèce)

     

    Cette mosaïque macédonienne est typiquement composée de galets, de terre cuite et de plomb. Elle représente Dionysos cette fois en jeune homme sans barbe, complètement nu, couronné de lierre, assis sur le côté d'une panthère. Il entoure de sa main droite le cou de l’animal pour le conduire. Ce fauve est l'un des attributs de Dionysos-Bacchus, et dans la mythologie il traîne souvent son char. Cet animal apprécie le vin : c’est pour cela que Dionysos l’allaite au vin ou au raisin.

    Le dieu tient de sa main gauche un bâton autour duquel est accroché un ruban ; on appelle cela un thyrse. Il est formé d’une tige, d’un ruban noué, et terminé par une pomme de pin ou un autre végétal, comme du lierre ou des pampres de vigne. La composition en diagonale le met ici en valeur, ainsi que le blanc du ruban qui virevolte. Par ailleurs, cette mosaïque n'est pas très colorée, puisque les couleurs principales sont le noir pour le fond et les taches de la panthère, ainsi que le beige pour les deux figures.

    Les deux personnages, dieu et animal, regardent vers la gauche de la composition, dans la direction où ils se rendent. Dionysos a une posture droite et déterminée, et la panthère bondit dans une posture de combat, prête à aller là où il le veut, puisque manifestement Dionysos domine l’animal.

     

     *

     

         
    Dionysos et une panthère    
    Mosaïque romaine  
    Provenant d'une villla d'Halicarnasse  
    IVe s. apr.JC  
    British Museum, Londres  

     

    Cette mosaïque romaine déjà tardive date du IVe siècle apr.JC. Elle provient d'Halicarnasse en Carie, mais a été transportée en Angleterre et est actuellement conservée au British Museum.

    Elle représente un homme jeune, nu, avançant en dansant vers la droite, en tenant dans les deux mains un foulard qui voltige. Il porte sur la tête une couronne de lierre, et est accompagné d’une panthère qui semble danser en même temps que lui. Elle est de couleur orange avec des taches noires, des poils sur l’arrière des jambes et comme un collier autour du cou. Elle regarde l’homme dans les yeux, alors que lui regarde au loin.

    Tous ces attributs permettraient déjà de savoir à quelle divinité on a affaire, mais en haut à droite de la mosaïque, l'artiste a cru bon d'écrire en majuscules ΔΙΟΝΥCΟC, en grec ancien, mais avec des sigmas déjà pré-byzantins. Il s'agit donc de Dionysos, le dieu grec de la vigne et de l’extase, de la danse et de la fête. On aimerait connaître la provenance exacte de cette mosaïque pour savoir dans quel contexte elle se trouvait, et quelle signification lui donnait son propriétaire.

     


    Laurine R., 217


    La naissance de Dionysos   Menu des dieux grecs   Dioysos et les pirates