• Hermès psychopompe

    Hermès messager des dieux   Menu des dieux grecs   Apollon et Artémis

     

    Hermès est un dieu psychopompe, c’est-à-dire qu’il a pour rôle de conduire les âmes des morts aux Enfers. Si Hermès joue ce rôle, c’est parce qu’en tant que « messager des dieux », il a la possibilité de passer d'un monde à l'autre : monde des dieux et des mortels, monde des vivants et des morts. Voilà pourquoi il est chargé d'escorter les âmes des morts, qui ne connaissent pas le chemin des Enfers.

     

    *

     

    Hermès psychopompe

     
    La mort de Sarpédon
    Cratère attique en calice à figures rouges
    Signé par Euxithéos (potier) et Euphronios (peintre)
    Vers 515 av.JC
    Entré au Metropolitan museum of New York en 1972
    Rapatrié au Musée de la villa Giulia, Rome en 2008
     

     

    Ce cratère en calice, utilisé lors des banquets pour y mélanger le vin coupé d'eau, a été réalisé par le potier Euxithéos et ses figures ont été peintes par Euphronios ; certainement conscients de son exceptionnelle qualité, les deux artistes ont signé leur œuvre, qui représente sur sa face principale un sujet homérique, la mort de Sarpédon.

    Dans l'Iliade d'Homère, Sarpédon, fils de Zeus et Europe, fut tué pendant la guerre de Troie par Patrocle, d'un coup de pique en plein cœur. Les Grecs, ayant vaincu les Troyens, le dépouillèrent de ses armes. Mais Apollon, sur l'ordre de Zeus, vint lui-même enlever le corps de Sarpédon sur le champ de bataille, puis il le donna à Hypnos et Thanatos, qui le portèrent en Lycie auprès de son peuple.

     

    Aussitôt Apollon enleva aux traits le divin Sarpédon, et, l'emportant loin de là, le lava dans le courant du fleuve, l'oignit d'ambroisie, et le couvrit de vêtements impérissables. Et il le fit emporter par les porteurs agiles, le Sommeil et la Mort, les jumeaux, qui, vite, le déposèrent dans la vaste et grasse Lycie.

    (Homère, Iliade, XVI, 478-483)

     


    La mort de Sarpédon

     

    Sur le cratère, on peut voir Sarpédon blessé et sur le point de mourir. De part et d'autre de son corps, Hypnos (dieu du sommeil) et Thanatos (personnification de la mort) que l'on reconnaît à leurs ailes, se préparent à emmener le corps. Derrière Sarpédon, on reconnaît Hermès à son caducée. Il est présent car, en tant que dieu Psychopompe, il va escorter l'âme de Sarpédon aux Enfers. Les quatre personnages sont identifiés par leurs noms, écrits en rouge à côté de chacun d'eux.

    Ce cratère est considéré comme un chef d'œuvre grec, car un grand soin a été apporté à sa composition symétrique en V, de part et d'autre de l'axe constitué par le corps d'Hermès. Tous les détails aussi sont remarquablement précis : les écailles des ailes d'Hypnos et Thanatos, les cils des personnages, la représentation des doigts. Des rehauts rouges ont été utilisés pour toutes les inscriptions, la crête du cimier des casques, la bride du pétase qui passe sous le menton et sur la nuque d'Hermès, le baudrier d'Hypnos, les blessures de Sarpédon et le sang qui en jaillit, ainsi que son bandeau. L'ensemble constitue un exemple exceptionnel de ce qu'a pu permettre la technique de la peinture à figures rouges dès la fin du VIe siècle.

     

    *

     

    Lécythe d'Hermès psychopompe

         
       
    Hermès au bord du Styx
    Lécythe étrusque à fond blanc
    Peintre de la Phiale
    Vers 450 av.JC
    Staatliche Antikensammlungen, Munich

     

     

    Commentaire.

     *

     

    Orphée et Eurydice

         

     

     
    Orphée et Eurydice
    Bas-relief romain du Ier s. apr.JC
    Copie d'un original grec du Ve s. av.JC
    Découvert dans une villa d'Herculanum
    Musée National de Naples

     

     

    Commentaire. Légende d'Orphée et Eurydice. Chercher un texte pour illustrer le moment où Eurydice se retourne.

     


    Mael M. 217


    Hermès messager des dieux   Menu des dieux grecs   Apollon et Artémis